Quel budget pour acheter ou installer
votre porte d'entrée ?

Sécuriser une porte d’entrée

Photo sécurité porte d'entrée

Sécuriser la serrure

La porte d’entrée est la première chose que le cambrioleur cherchera à franchir. Pour cela, il s’attachera avant tout à forcer votre serrure, qui est l’objet le plus fragile de la porte. Vous vous devez donc de la sécuriser au mieux pour vous protéger et retarder le plus possible l’effraction. A un moment donné, faute de pouvoir forcer la serrure, le cambrioleur abandonnera son intrusion.

Un exemple de protection efficace est la garniture de sécurité blindée pour le cylindre (le mécanisme d’ouverture) de la serrure. Pour ajouter une protection supplémentaire à votre serrure, il vous faudra dépenser au moins une quarantaine d’euros.

Sécuriser avec une serrure multipoint

Les serrures multipoints, comme leur nom l’indique, sont des serrures qui comportent plusieurs points de fermeture. Les assureurs en exigent trois au minimum mais on peut trouver des serrures qui comptent cinq, six, sept ou même neuf points. Plus il y a de points, plus la serrure sera résistante. La majorité sont certifiées A2P, c’est à dire qu’elles peuvent résister au moins cinq minutes à une effraction. Leur pose prend une demi-journée par un serrurier.

Les serrures multipoints les moins chères sont disponibles à partir de 300 euros.

Sécuriser avec une serrure anti effraction

Les serrures anti-effraction sont certifiées A2P et se classent en trois niveaux de résistance. Les A2P1 résistent au moins cinq minutes à une infraction, les A2P2 résistent 10 minutes et les A2P3 15 minutes. Votre assureur vous renseignera pour savoir quel serrure il vous faut selon votre région et votre logement. Vous pouvez l’installer vous-même mais l’expertise d’un pro reste conseillée, d’autant qu’elle vous permet de bénéficier de la TVA réduite.

Par contre, l’installation d’une serrure anti-effraction va de paire avec un changement de porte car si votre porte n’est pas de bonne qualité, la serrure anti-effraction n’aura aucune utilité. Cela vous coûtera ainsi 1800 euros au minimum.

Sécuriser avec une alarme

Si vous souhaitez compléter votre installation de sécurité, vous pouvez également vous équiper d’une alarme. Grâce à un détecteur d’ouverture ou de mouvements (ou les deux), une sirène se déclenchera lors de chaque tentative d’intrusion et peut même communiquer l’alerte à un centre de télésurveillance. Ces alarmes sont régulièrement testées et les plus efficaces sont généralement certifiées NFA2P et approuvées par les compagnies d’assurance. Elles sont au choix filaires ou sans fil. Certaines peuvent également être activées via une application mobile.

Si vous possédez des animaux de compagnie, veillez à ce qu’ils ne déclenchent pas l’alarme. Si vous habitez en appartement, prenez un kit sans sirène de préférence, la sirène étant prohibée dans de nombreuses copropriétés. Vous pouvez vous équiper d’un système d’alarme à partir de 150 euros.

Sécuriser avec une télésurveillance

La télésurveillance est un autre moyen d’assurer sa protection. Ce système de surveillance est lié à une alarme et prévient la société de télésurveillance en cas d’intrusion. La société procède aux vérifications et envoie au choix un agent de sécurité ou la gendarmerie quand la situation le nécessite. Ces systèmes peuvent aussi être équipés d’un détecteur de fumée, d’un détecteur d’animaux ou d’un micro haut-parleur pour communiquer avec le cambrioleur.

Pour s’équiper de la sorte, il faut généralement s’abonner via une société spécialisée. Vous pouvez consulter certaines assurances qui proposent ce type d’abonnement. L’abonnement est à partir de 15 euros par mois mais le prix varie aussi selon les prestations choisies.

Sécuriser avec un vitrage anti effraction

Si vous disposez d’une porte d’entrée en verre ou semi-vitrée, il sera judicieux de s’équiper d’un vitrage anti-effraction. Ce vitrage, comme son nom l’indique, est conçu pour résister aux effractions au même titre qu’une serrure anti-effraction. Il s’agit d’un double ou triple vitrage feuilleté qui protège également contre les incendies et peut être complété par une alarme. En cas de vitre brisée, les morceaux restent collés, ce qui minimise les risques de blessures. Le label A2P s’applique également pour ce vitrage mais il répond aussi à la norme européenne EN 356 qui concerne l’anti-effraction et l’anti-vandalisme.

L’utilisation d’un vitrage anti-effraction revient moins cher que le blindage de sa porte d’entrée. Son prix varie selon la qualité et les dimensions de votre porte mais vous payerez au minimum 5% du prix de votre porte pour installer ce vitrage.

Photos de portes d’entrée sécurisées

Postez un message :