Pour bénéficier des services et des
dernières informations de votre région
merci de nous indiquer votre département :

Quel budget pour réaliser
ma future maison ?

Fête des voisins : ne pas les voir pour rester amis !

C’est suite au décès d’une personne âgée dans son immeuble, dont le corps fut découvert quatre mois plus tard, qu’Atanase Périfan décide de créer en 2000 la Fête des voisins. Tandis qu’il fête donc son 18ème anniversaire cette année, l’événement constitue encore une curiosité à divers égards. Notamment de par son existence, en dépit d’un suivi relativement modeste. Il faut dire que les relations entre voisins ne sont pas nécessairement apaisées pour certains, ce qui ne les encourage pas à les rencontrer pour l’occasion...

Budget-Maison.com a mené son enquête annuelle en mars et avril en interrogeant plus de 1500 Français pour sonder l’atmosphère du moment. Et certains résultats peuvent surprendre.

De gros soucis de voisinage dans 73% des cas !

Déjà, quand bien même 84% des personnes questionnées sont bien au courant de la fête des voisins, 21% seulement envisagent d’y participer. Signe que non seulement cette tradition ne prend plus, mais en plus, les tensions de voisinage sont bien présentes. La preuve : au moment de citer les raisons de leur absence à cette fête, 58% ont prétendu que le meilleur moyen de rester ami avec ses voisins était de ne pas les fréquenter ! Contradictoire non ?

Si certains ont mis en avant d’autres raisons (22% veulent éviter les ragots, 12% n’ont aucun intérêt à faire la fête avec des quasi-inconnus), d’autres réponses témoignent du désamour actuel : 51% ont admis ne pas partager de bons moments avec leurs voisins et 73% prétendent avoir connu de gros soucis avec au moins l’un d’entre eux. Dans 32% des cas, une plainte ou main courante a été déposée et la gendarmerie ou police a dû se déplacer pour 21% des interrogés...

Les raisons sont généralement bien connues : tapage nocturne (52%), conflit de stationnement (21%) ou animal trop envahissant (11%). On note aussi 38% des Français gênés par les disputes de leurs voisins entre eux et 12% qui, à l’inverse, ont subi l’intensité de leurs ébats amoureux ! Enfin près de 26% des sondés avouent apprécier leurs voisins soit par simple fuite du conflit, par politesse ou par solidarité, plus que par réel attachement.

Dernier chiffre intéressant : 7% interpellent leur voisin par... une insulte.

Plus d’un tiers des Français fantasment sur leur voisin !

Pourtant, il existe des relations de voisinage tout à fait conviviales, et certaines réponses entrent presque en contradiction avec celles déjà évoquées. On compte ainsi 59% des Français ayant tissé une relation amicale avec leurs voisins. La majorité (51%) appelle son voisin par son prénom et 18% ont même dégotté un surnom (affectueux, suppose t-on). 35% partagent un apéritif et 14% vont même jusqu’au repas.

Ces relations apaisées semblent en grande partie liées aux services rendus entre voisins. 51% ont en tout cas évoqué cet argument pour expliquer cette bonne relation, contre 23% pour la convivialité. Plus surprenant : 19% des personnes interrogées ont déjà connu une histoire de coeur avec un(e) voisin(e), et 5% ont formé un couple avec l’un d’entre eux. Notons enfin que plus d’un tiers des sondés (39%) ont déjà fantasmé sur leur voisin !

A croire que les relations entre voisins seront toujours ambiguës.

Enquete Fête des voisins 2018

Postez un message :