Quel budget pour réaliser vos
travaux de fenêtre ?

Les différents types de châssis

Les châssis basculants

Ouverture plus répandue en Europe du Nord, cette fenêtre s’ouvre à la fois vers l’intérieur (en haut) et vers l’extérieur (en bas) grâce à un système de bascule sur un axe horizontal. Cette ouverture est surtout utilisée pour les fenêtres de toit ou les façades et est très appréciée pour son aération : avec son positionnement, l’ouverture du haut rejette l’air chaud et l’ouverture du bas ramène l’air froid. Sa manipulation est aisée puisque l’on peut ouvrir ou bloquer la fenêtre avec une seule poignée et il est possible de basculer la fenêtre à 180°, ce qui facilite son nettoyage. Cependant, comme l’ouverture classique, il faut l’installer dans une pièce suffisamment grande pour que l’espace occupé ne soit pas contraignant. Aussi, la pose en fenêtre de toit est plus compliquée.

Les châssis à vantaux

Ils correspondent à la plupart des châssis sur le marché puisqu’ils permettent une ouverture facile et efficace. Les ouvertures à la française, coulissantes, à soufflet ou oscillo-battantes et oscillo-coulissantes disposent toutes d’un ou plusieurs vantaux et répondent à divers besoin en matière d’aération ou de diffusion de la lumière. En savoir plus sur les châssis à vantaux

Les châssis obliques et inclinés

Pour pouvoir créer une ouverture dans une pièce située sous le toit comme les combles ou le grenier, les artisans ont aussi conçu les châssis obliques et inclinés, notamment la fenêtre de toit. Disponible en trois ouvertures, ce modèle offre également une excellente isolation et favorise l’afflux de lumière, tout en étant compatible avec les trois matériaux de base et de nombreuses dimensions. Cependant, cet afflux de chaleur peut être plus problématique en été et son installation sera généralement plus compliquée et coûteuse que pour un châssis classique.

Les châssis fixes

La particularité d’un châssis fixe en comparaison des autres est qu’il ne possède aucune ouverture. Généralement en PVC, cette absence d’ouverture lui permet d’adopter des profils fins, d’où une meilleure diffusion de la lumière et un prix réduit mais le fait d’être fixe fait qu’il ne peut donc pas garantir de ventilation. Il faut donc bien réfléchir à son emplacement. Ce type de châssis convient très bien pour les pièces avec peu d’espace ou bien en hauteur, où il n’est guère nécessaire d’ouvrir une fenêtre.

Les châssis avec ouverture à la française

Les châssis avec une ouverture à la française est le plus répandu et correspond à l’image que l’on se fait d’une fenêtre. Les vantaux s’ouvrent vers l’intérieur (la fenêtre anglaise s’ouvre vers l’extérieur) et permet une ouverture totale idéale pour les chambres ou les salons qui nécessitent une grande aération. Le châssis s’adapte, s’installe et s’entretient facilement en comparaison des autres châssis et offre un très bon point de vue sur l’extérieur avec son ouverture. Celle-ci empiète cela dit sur votre espace et peut poser problème si la pièce n’est pas assez espacée. Elle peut aussi claquer une fois ouverte car rien ne retient les vantaux dans ce cas.

Les châssis à soufflet

L’ouverture à soufflet se démarque de l’ouverture à la française car l’aération se fait par le haut, avec un vantail s’ouvrant sur un axe horizontal et non vertical. Il s’agit généralement d’une fenêtre de petite taille qui prend très peu de place et qui est donc idéal pour les pièces aux faibles dimensions qui ont besoin d’un afflux de lumière et d’une bonne isolation. Elle est très appréciée pour sa sécurité puisque son ouverture est plus dissuasive. Cependant c’est une ouverture limitée qui ne peut s’ouvrir en grand et il convient de rester avec de petites dimensions pour ne pas fragiliser la menuiserie, ce qui est en fait un châssis plus complémentaire que primordial.

Les châssis coulissants

Ces châssis sont très appréciés pour leur esthétique et leur encombrement minimum. Le système de coulissage sur un rail permet aux vantaux de ne pas empiéter sur votre espace et peuvent même disparaître dans le mur avec le système à galandage. Disponible dans toutes les dimensions, ce châssis convient à toutes les pièces, étroites comme espacées, d’autant qu’elle garantit aussi bien l’isolation que l’afflux de lumière. De l’autre côté, vous ne pouvez bénéficier d’une ouverture totale avec un châssis coulissant standard, lequel est d’ailleurs plus compliqué à entretenir et plus sensible au vent, le tout pour un prix supérieur à une fenêtre classique.

Les châssis oscillo-battant

Ce châssis s’impose progressivement grâce à sa polyvalence. En effet il combine l’ouverture à la française, large et facile d’entretien, avec l’ouverture à soufflet, peu encombrante et sécuritaire. Cette combinaison en fait un des châssis les plus pratiques du lot et idéal pour les pièces nécessitant une aération temporaire ou peu ventilées et sombres. Elle réduit les risques de chute ou cambriolage tout en garantissant l’aération et l’isolation. Il conviendra cela dit de ne pas forcer la poignée qui sert à changer d’ouverture et de surveiller les animaux domestiques susceptibles de se coincer dans l’ouverture à soufflet. Aussi, cette fenêtre sera moins appropriée pour les pièces à vivre et reste plus chère qu’un châssis classique. En savoir plus sur les châssis oscillo-battant.

Les châssis oscillo-coulissant

Comme le châssis oscillo-battant, celui oscillo-coulissant combine deux ouvertures, ici l’ouverture à soufflet et l’ouverture coulissante sans pour autant négliger les performances d’isolation. Ces deux systèmes permettent une aération sans encombrement la rendant idéale pour les pièces plus étroites (salle de bain, toilettes, garage..). Ce châssis reste cependant plus marginal et son ouverture est limitée avec ces deux systèmes. De plus il ne convient pas aux grandes dimensions.

Postez un message :