Pour bénéficier des services et des
dernières informations de votre région
merci de nous indiquer votre département :

Quel budget pour réaliser
ma future maison ?

Prix pour viabiliser un terrain

Photo d'un terrain à vendre
La viabilisation d’un terrain consiste au raccordement du terrain aux différents réseaux de gaz, d’électricité, de téléphone, d’eau et d’assainissement. Ces opérations ne sont pas obligatoires mais elles sont indispensables si vous souhaitez profiter d’un terrain habitable à 100%. En effet, il ne faut pas confondre le terrain « constructible », sur lequel il est possible de vivre mais sans raccordement effectué au préalable, et le terrain viabilisé, qui a bénéficié de ces raccordements. Bien entendu, pour viabiliser votre terrain, celui-ci doit être constructible.

A noter qu’un terrain en lotissement est déjà viabilisé au préalable.

Qui fait quoi ?

Comme la viabilisation n’est pas obligatoire, vous n’êtes donc pas forcé de raccorder votre terrain. Ainsi, si vous n’en faites pas la demande, personne ne s’en chargera. C’est à vous d’en prendre l’initiative et de contacter les organismes concernés par les opérations de viabilisation. La mairie se chargera du raccordement avec le réseau d’assainissement, la société des eaux de votre localité s’occupe du raccordement avec le réseau d’eau, l’ERDF est en charge du raccordement électrique (une entreprise locale se substitue dans certains cas) et GRDF du raccordement au gaz.

Les démarches à faire

Avant de contacter les différents organismes, vous devez vous adresser à la mairie avec une lettre décrivant votre projet de construction. La mairie vous délivrera alors gratuitement un certificat d’urbanisme pré-opérationnel. Celui-ci précise la situation du terrain et sa proximité avec les différents réseaux à raccorder. La mairie se chargera aussi de fournir une autorisation de raccordement pour les réseaux d’eau et d’assainissement après que vous ayez rempli un formulaire De manière générale, quelque soit le raccordement, vous devrez fournir des pièces justificatives comme la copie du permis de construire ou le plan du terrain avant que le fournisseur ne propose un devis ou une étude. Pour le raccordement en électricité, précisez la puissance de raccordement.

Prix pour pour viabiliser un terrain

Le prix de la viabilisation est extrêmement variable car il dépend de nombreux facteurs. Déjà, plus les réseaux seront éloignés de votre terrain, plus le raccordement sera coûteux. Prenez aussi en compte la nature géologique du terrain, qui pourra au choix faciliter les travaux ou les rendre plus difficiles à effectuer. L’usage de votre réseau joue aussi : vous préciserez par exemple la puissance de raccordement pour votre consommation d’électricité, ce qui aboutira à un prix plus ou moins élevé.

Ce prix peut donc passer de 5000 euros à 15 000 euros selon tous ces paramètres.

Le raccordement à l’eau

Le propriétaire du terrain s’adresse à la mairie pour effectuer le raccordement avec le réseau d’eau. Celle-ci communique les coordonnées de l’entreprise qui se chargera du raccordement. Celui-ci débutera une fois que la mairie l’aura autorisé.

L’avantage du raccordement au réseau d’eau, c’est qu’il n’est pas entièrement à votre charge. Vous n’êtes concerné que par les travaux se déroulant sur votre terrain, là où la mairie prend en charge les travaux réalisés sur la voie publique jusqu’à la limite de votre propriété. Son prix est généralement estimé entre 800 et 1500 euros.

Le raccordement à l’électricité

La demande se fait auprès d’ERDF, sauf dans certains secteurs où des entreprises locales ont cette charge. Vous devrez remplir un formulaire en apportant des pièces justificatives (copie du permis de construire), amenant ERDF à effectuer une étude technique du terrain avant de proposer son raccordement, devis inclus.

Le raccordement électrique varie entre 1000 et 1300 euros si moins de 30 mètres séparent votre terrain du compteur électrique. Au delà, il faudra compter une majoration calculée au mètre.

Le raccordement au gaz

La demande s’effectue auprès de GRDF dans tous les cas de figure. La procédure est sensiblement la même que pour le raccordement électrique.

Le raccordement au gaz varie entre 400 et 1000 euros. Comme pour le raccordement à l’électricité, ces prix s’appliquent surtout si le terrain est situé à moins de 30 mètres du réseau. Au delà, une majoration de 100 euros par mètre sera appliquée.

Le raccordement au réseau téléphonique

Pour raccorder votre terrain au réseau téléphonique, il faut s’adresser à votre futur opérateur téléphonique qui effectuera les travaux en même temps que les autres travaux de raccordement. Celui-ci branchera les fils du commutateur, créera ou reconstituera la ligne téléphonique. Les frais dépendent du prix de la main d’œuvre mais le tarif tourne autour de 110 euros.

Le raccordement au tout-à-l’égout

Le raccordement au tout-à-l’égout est obligatoire, à moins que le terrain ne puisse accéder au réseau. Dans ce cas, il faudra installer un dispositif d’assainissement non-collectif, telle une fosse sceptique. Vous avez deux ans maximum pour effectuer le raccordement, après que vous vous soyez adressé à la mairie. Vous avez le libre choix du prestataire pour les travaux.

Le raccordement au réseau d’assainissement se découpe de la même façon que le raccordement au réseau d’eau : vous payez les travaux se déroulant sur votre propriété là où la mairie se charge des travaux situé sur la voie public. Le prix total de ces travaux varie entre 3000 et 5000 euros.

Postez un message :